La foudre frappe en Europe: 35 blessés en Allemagne, 11 en France

La foudre frappe en Europe: 35 blessés en Allemagne, 11 en France

En Allemagne, la foudre s’est abattue samedi sur un terrain de soccer et fait 35 blessés, alors qu’elle a frappé dans un parc en France, à Paris, blessant 11 personnes, dont huit enfants qui fêtaient un anniversaire.

L’accident survenu à Hoppstädten, dans l’État fédéral de Rhénanie-Palatinat, a fait trois blessés graves parmi les adultes présents, selon l’agence allemande DPA citant la police.

La foudre a frappé directement l’arbitre du match. Celui-ci a été transporté d’urgence par hélicoptère vers l’hôpital. Deux autres adultes souffrent aussi de blessures graves.

Les 32 autres personnes, dont 30 enfants âgés de neuf à onze ans et deux adultes, sont légèrement blessés et ont été transportés à l’hôpital pour contrôle.

«D’après les témoins, il n’y avait ni pluie ni ciel sombre» au moment où la foudre est tombée, a indiqué un porte-parole de la police à la DPA.

Les services météorologiques allemands ont émis une alerte orage pour la journée concernant l’ouest et le sud de l’Allemagne, et averti que le mauvais temps pourrait durer tout le week-end.

Vendredi déjà, la tempête baptisée Elvira avait frappé l’ouest du pays, avec des rues inondées, comme dans la ville de Wiesbaden, et d’abondantes pluies de grêle. En Rhénanie-Palatinat, un train a déraillé, sans faire de blessés.

Plusieurs blessés graves à Paris

Selon le porte-parole des sapeurs-pompiers de Paris, le commandant Eric Moulin, six personnes, dont quatre enfants, sont dans un état grave. Parmi ces blessés graves, le pronostic vital est engagé pour trois enfants et un adulte.

Selon ce porte-parole, les adultes sont des parents qui accompagnaient leurs enfants venus fêter un anniversaire.

L’accident s’est produit au parc Monceau, situé dans le nord-ouest de la capitale. Une forte pluie s’est abattue sur le parc en milieu d’après-midi et «c’est en allant se mettre à l’abri, quand ils étaient encore à proximité d’un arbre, que la foudre leur est tombée dessus», a expliqué le commandant Moulin, en précisant que l’arbre n’était pas tombé.

Un commandant de pompiers, qui était de repos, se trouvait à proximité «quand il a entendu du bruit et vu des gens courir partout». «Il a vu neuf personnes allongées par terre et a prodigué les premiers soins», a précisé le porte-parole.

La préfecture de police a également fait état de onze personnes blessées, dont huit enfants, avec un pronostic vital engagé pour quatre blessés (trois enfants et un adulte).

Les blessés ont été transportés dans deux hôpitaux parisiens, a précisé le porte-parole des pompiers. L’accident a mobilisé 80 pompiers de six casernes.

Peu après l’accident, un élu local, Vincent Baladi, avait indiqué que les blessés touchés par la foudre souffraient notamment de brûlures.

Météo-France avait émis une alerte orange concernant une vingtaine de départements en raison d’un risque d’orages pouvant être «localement violents» mais Paris ne figurait pas dans cette liste.

«La foudre a frappé très brusquement», a souligné M. Baladi, rappelant que le parc Monceau est fréquenté le week-end par de nombreuses familles.

Selon un ingénieur de Météo France interrogé par l’AFP, Michel Daloz, on compte chaque année 100 à 200 personnes foudroyées en France, entraînant de dix à vingt décès.

Il ne faut jamais se mettre sous un arbre, car il attire la foudre, a-t-il souligné: «c’est ce que l’on appelle un « effet de pointe »». Dans le cas du parc Monceau, «le sol était mouillé. La conduction a donc été encore plus forte».

Le plus souvent, la foudre atteint une personne isolée, mais il peut arriver que des groupes entiers soient touchés. Selon des spécialistes, le risque de foudroiement d’une personne peut se propager à ses voisins par une étincelle.

En 2012, cinq personnes, dont deux enfants, avaient été grièvement blessées dans un parc d’attractions du sud-ouest de la France.

La foudre peut provoquer sur le corps humain des conséquences cardiaques ou neurologiques, a expliqué Michel Daloz. Selon lui, la gravité dépend de la trajectoire de la foudre : «si c’est de la tête aux pieds, les effets sont plus graves que si la foudre touche l’homme latéralement».

AMBRE TOSUNOGLU
Agence France-Presse
PARIS, FRANCFORT

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply