La croissance démographique, un booster ou un frein pour le développement de L’Algérie ?

La croissance démographique, un booster ou un frein pour le développement de L’Algérie ?

Si  un grand nombre de pays africains sont en croissance  démographique remarquable, celle-ci n’est pas partagée équitablement et les pauvres le restent, sans bénéficier de la richesse créée. Selon, le Population Reference Bureau (PRB), le continent  africain va assister à l’émergence de nouvelles puissances démographiques : le Nigeria, la République démocratique du Congo et l’Ethiopie feront partie en 2050 des dix pays les plus peuplés au monde.En 2050, le Nigeria sera le quatrième pays le plus peuplé au monde.la République démocratique du Congo dépassera les 190 millions d’habitants et l’Ethiopie comptera 165 millions d’habitants. Derrière ces trois puissances démographiques, l’Egypte, la Tanzanie, le Soudan ou encore l’Ouganda feront partie des vingt pays les plus peuplés au monde en 2050. Mais qu’en est-il de l’Algérie ?

La croissance démographique de l’Algérie est importante, très importante pour le continent d’un côté, et pour le pays de l’autre. Selon les dernieres statistiques, les Algériens  font jusqu’à un million de bébés chaque année. L’Algérie fait plus de bébés que le Maroc, la Tunisie ou la Libye mais moins que le Nigeria, le Congo ou l’Ethiopie. Cette importante croissance démographique peut-elle freiner le développement économique du pays ?

Non, bien au contraire, répond un expert.  « En Algérie, la croissance démographique est un atout pour le développement du pays », a déclaré à ce sujet l’universitaire et chercheur au Centre de recherche en économie appliqué et du développement (CREAD), Mustapha Omrane. En marge d’une journée d’étude, organisée par l’Association des amis d’Abdelhamid Benzine (1928-2003), militant de la cause nationale, moudjahid et journaliste, le même expert a expliqué cette démographie permet au pays de s’offrir une la jeunesse qui a un potentiel énorme, « et qui est de plus en plus instruite et qualifiée, donc en mesure de contribuer positivement au développement économique du pays ».

La hausse démographique pourrait constituer un frein au développement, car elle nécessite d’investir énormément dans l’éducation et la santé. la croissance démographique incontrôlée peut générer des pénuries de nourriture, de propriété… Quand on atteint un certain taux de croissance démographique, il serait préférable de ralentir l’augmentation de la population pour qu’elle ne devienne pas un défi de plus pour les gouvernements.

L’universitaire a noté enfin que la croissance démographique  en Algérie a été perçue, par le passé et sous le prisme de l’idéologie, comme étant un facteur de « blocage » au développement, relevant qu’il « s’est avéré plus tard que c’était plus complexe que ça dans la mesure où plusieurs variables interviennent dans ce rapport entre la démographie et le développement, notamment la gouvernance, la situation socio-économique, la qualité de l’éducation et de la formation professionnelle… ».

Yasmine Amziane
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply