La crise alimentaire a poussé 2,3 millions de personnes à quitter le Venezuela

La crise alimentaire a poussé 2,3 millions de personnes à quitter le Venezuela
L'économie du Venezuela, qui tire 96 % de ses revenus du pétrole, est en chute libre depuis la crise pétrolière de 2014. PHOTO LEONARDO CASTRO, ARCHIVES AFP

Près de 2,3 millions de Vénézuéliens ont quitté leur pays, frappé par une crise politique et humanitaire, à cause d’un manque de nourriture et de médicaments, a indiqué un porte-parole de l’ONU mardi.

Ces Vénézuéliens se sont rendus dans d’autres pays d’Amérique du Sud, comme la Colombie, l’Équateur, le Pérou ou le Brésil.

«Ces gens-là citent le manque de nourriture comme principale raison de leur départ», a expliqué Stéphane Dujarric.

Un manque d’accès aux médicaments et au matériel médical a conduit «à une forte détérioration de la qualité des hôpitaux», a-t-il ajouté, en citant des responsables humanitaires des Nations unies.

Près de 1,3 million de personnes souffrent de malnutrition au Venezuela et plus de 100 000 personnes porteuses du VIH, virus responsable du sida, «sont en danger à cause d’un manque d’accès aux soins», a-t-il précisé.

D’anciennes maladies disparues, comme la rougeole, la malaria ou la tuberculose ont réapparu dans le pays.

L’économie du Venezuela, qui tire 96 % de ses revenus du pétrole, est en chute libre depuis la crise pétrolière de 2014.

AFP-NATIONS UNIES

2 comments
Sabrina Lallemand
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply

2 Commentaires

  • bouncing balls
    15 août 2018, 9 h 33 min

    I think this is an informative post and it is very useful and knowledgeable.

    REPLY
  • red ball 4
    15 août 2018, 9 h 34 min

    I really enjoyed reading this post.

    REPLY