La Corée du Nord tire deux missiles de moyenne portée

La Corée du Nord tire deux missiles de moyenne portée
S'il était confirmé, cet échec représenterait un nouveau coup dur pour le dictateur Kim Jong-un qui veut se doter d'une force de frappe nucléaire capable d'atteindre les Américains sur leur sol. PHOTO D'ARCHIVES FOURNIE PAR L'AGENCE DE PRESSE NORD-CORÉENNE

La Corée du Nord a tiré mercredi deux missiles, probablement des Musudan de moyenne portée capables de frapper des bases américaines dans le Pacifique, a rapporté l’agence de presse sud-coréenne Yonhap.

Un premier tir peu avant 06h00 heure locale mercredi a vraisemblablement échoué, a indiqué le ministère sud-coréen de la Défense, qui ne s’est pas prononcé dans l’immédiat sur le lancement d’un deuxième missile annoncé par Yonhap.

Tokyo a également confirmé le lancement d’un missile, le Premier ministre japonais Shinzo Abe jugeant «intolérable» ce nouvel essai et affirmant son intention d’agir en lien avec les autres nations face au régime de Pyongyang.

Des médias sud-coréens et japonais avaient rapporté plus tôt que Pyongyang s’apprêtait à effectuer un nouveau tir de son puissant missile de moyenne portée appelé Masudan.

La Corée du Nord, qui souhaite se doter d’une force de frappe nucléaire capable d’atteindre les Américains sur leur sol, a déjà procédé à quatre tirs infructueux de Musudan cette année.

Plusieurs résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU interdisent à la Corée du Nord d’utiliser la technologie des missiles et le Pentagone avait mis en garde Pyongyang contre tout nouveau test de missile.

Pour autant, la Corée du Nord tire régulièrement des missiles à courte portée qui s’abattent en mer du Japon, également appelée mer Orientale.

Le ministère sud-coréen de la Défense a dénoncé dans un communiqué une «violation manifeste des résolutions de l’ONU» après le nouvel essai mercredi.

Climat tendu 

Le chef du gouvernement japonais a ordonné que soient recueillies et analysées au plus vite des données «afin que la population soit informée rapidement avec exactitude» et que tout soit mis en oeuvre pour assurer sa sécurité.

«Nous allons analyser en détail et oeuvrer en lien avec la communauté internationale. S’il s’agit bien d’un missile balistique, c’est clairement intolérable», a dit M. Abe, selon des propos rapportés par plusieurs médias japonais.

Le Musudan, qui aurait une portée allant de 2500 à 4000 kilomètres, pourrait atteindre la Corée du Sud et le Japon mais également, dans l’hypothèse haute, l’île de Guam, où se trouvent des bases américaines.

Mais le missile, qui avait été dévoilé lors d’un défilé militaire à Pyongyang en 2010, n’a jamais été testé avec succès en vol.

Les trois échecs d’avril avaient été perçus comme un revers avant le congrès historique du parti unique nord-coréen de début mai, censé célébrer les réussites du régime.

Pendant cette grand-messe du parti au pouvoir, le leader Kim Jong-Un avait personnellement proposé au Sud de renouer le dialogue pour apaiser la situation.

Mais cette offre, réitérée plusieurs fois par l’armée nord-coréenne, a été rejetée par Séoul, qui y a vu des propositions non sincères, compte tenu de l’engagement de Kim, lors du même congrès, à poursuivre les programmes nucléaires de son pays.

La quatrième tentative, fin mai, s’est vraisemblablement aussi soldée par un échec.

Le climat s’est considérablement dégradé sur la péninsule depuis le quatrième essai nucléaire nord-coréen début janvier, suivi en février par le lancement d’une fusée, largement considéré comme un essai déguisé de missile longue portée.

Le Conseil de sécurité de l’ONU, qui a interdit à la Corée du Nord tout programme nucléaire comme balistique, avait réagi en adoptant les sanctions les plus lourdes jamais infligées à Pyongyang.

Les États-Unis ont également annoncé début juin des sanctions visant à restreindre davantage l’accès de la Corée du Nord au système financier international en raison de la «menace» posée par le régime communiste.

 

PARK CHAN-KYONG
Agence France-Presse
SÉOUL
Lapresse.ca

Sabrina Lallemand
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply