Les Palestiniens retourneront prier jeudi à la mosquée Al-Aqsa, sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est annexée, a indiqué un responsable religieux musulman après le retrait par Israël de toutes les mesures de sécurité mises en place mi-juillet aux entrées de ce site sensible.

 

« Les autorités religieuses musulmanes à Jérusalem appellent les Palestiniens à entrer à Al-Aqsa pour faire la prière de l’après-midi », a déclaré un responsable du Waqf, l’organisme chargé des biens musulmans à Jérusalem, lors d’une conférence de presse.

Des rails et échafaudages récemment montés, où avaient été installés des caméras de surveillance, ont été retirés aux premières heures jeudi par les autorités israéliennes après le retrait des détecteurs de métaux mardi.

Les autorités musulmanes maintenaient depuis une dizaine de jours l’appel à boycotter l’esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l’islam, protestant contre les nouvelles mesures de sécurité israéliennes aux entrées de ce site.

La mise en place de ces nouvelles mesures de sécurité le 16 juillet, deux jours après une attaque qui a coûté la vie à deux policiers israéliens près de l’esplanade des Mosquées, avait provoqué d’importantes tensions. La situation avait rapidement dégénéré en affrontements violents à Jérusalem-Est et en Cisjordanie occupées, faisant cinq morts palestiniens la semaine dernière et des dizaines de blessés.

Trois Israéliens ont également été tués pendant la même période par un Palestinien dans une colonie israélienne en Cisjordanie occupée.