Idir, une pièce forte de l’échiquier ?

40 ans après, il revient en tournée en Algérie  ! L’icône de la musique kabyle, Idir a renoué avec son public  mais aussi  avec son pays, en organisant une tournée nationale dans six grandes villes du pays. La première a eu lieu  le jeudi  04 janvier 2018 à  la coupole d’Alger , où des milliers de fans sont venus acclamer leur star.  Cette actualité culturelle a fait la ‘Une’ de toute la presse algérienne mais aucune n’a accordé à cet événement une lecture politique. 

Alors que le pays peine à sortir la tête d’une crise économique aigüe , des tensions sociales commencent à pointer le bout de leurs nez.  Le  MAK soutenu par des milliers de citoyens  cherche à modifier l’organisation de la société en fonction de ses idéaux. Le mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie réussit d’ailleurs à infiltrer le mouvement de contestation des étudiants et à organiser plusieurs protestations, sit-in et marches dans diverses régions de la Kabylie.

Ne voulant pas vivre un soulèvement sociale comme celui que vit actuellement l’Iran et le Venezuela. Le gouvernement Algérien décide de céder face à ces tensions et d’apaiser la situation en officialisant la langue Tamazight  et en reconnaissant Yennayer, premier jour de l’année berbère. Pour couronner le tout, Idir est « appelé » en super-héros pour bercer une minorité qui peut s’avérer dangereuse pour la stabilité du pays.

le retour d’Idir en Algérie est surmédiatisé, toutes les chaines télévisées en parlent, ce dernier est présent sur tous les plateaux répétant à l’infinie  le même discours : < Je ne pouvais pas me  produire dans mon propre pays tant que sa langue Tamazight et l’identité Kabyle n’avaient pas la possibilité de s’exprimer et d’être représentés > insinuant ainsi que les Kabyles avaient tout obtenu, et qu’il n’est plus nécessaire de protester. Idir va plus loin lors de ses interviews : il attaque le MAK et amoindri Matoub Lounes.

En effet sur le plateau d’  « Ennahar TV », et suite à une question de la journaliste , le chanteur Idir donne des réponses voulant réduire Matoub Lounès à un moins que rien. Mais l’une des phrases qui choquent le plus, c’est quand Idir déclare clairement : « Il y a des gens qui le voient de manière fausse. Rebelle, etc. », lance-t-il sans donner suite à sa phrase. Cependant Idir  explique clairement  sur le plateau de Dzair TV,  que lui a ses propres idées certes mais qu’il n’a jamais attaqué le MAK. Il a réitéré sa position sur la question, à savoir que le MAK doit pouvoir développer et expliquer ses idées et son projet.

Idir a -t-il été téléguidé pour  devenir une icône pacifiste et représentative qui arrive à concilier les deux courants kabyles ?   Une dernière annonce nous pousse à supposer cela:  puisque  le chanteur  a décidé de verser toutes les recettes de sa tournée  aux associations caritatives et autres dispensaires et hôpitaux du pays dans le besoin. Soyez-en sures, pour le concert de Tizi-Ouzou, il est tout à fait normal qu’il songe à faire profiter des rentrés sa région natale.

Yasmine Amziane
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply