Heurts en Cisjordanie: un Palestinien tué par un colon israélien

Heurts en Cisjordanie: un Palestinien tué par un colon israélien
AFP / JAAFAR ASHTIYEH Des secouristes transportent le corps d'un Palestinien tué par un colon israélien lors de heurts à Naplouse, le 18 mai 2017 en Cisjordanie

Un Palestinien a été tué jeudi par un colon israélien dans le nord de la Cisjordanie occupée lors de heurts près d’un barrage de l’armée israélienne, ont indiqué le ministère palestinien de la Santé et des sources de sécurité.

Des heurts ont éclaté quand un colon a tenté de forcer son passage à travers la foule au check-point militaire israélien de Hawara, au sud de Naplouse, où manifestaient des centaines de Palestiniens, a rapporté un photographe de l’AFP présent sur place.

Encerclé par les manifestants qui commençaient à lancer des pierres sur sa voiture, le colon est sorti de son véhicule et a tiré, de même que de nombreux soldats qui se sont aussitôt déployés en nombre, a rapporté le photographe de l’AFP.

Moataz Bani Chemseh, 23 ans, originaire d’un village proche de Naplouse, a été mortellement atteint à la tête, ont indiqué le ministère palestinien de la Santé et des médecins.

Un photographe de l’agence de presse américaine Associated Press a également été blessé. Son état est stable, ont indiqué les médecins.

Les Palestiniens étaient appelés ce jeudi à manifester en solidarité avec les centaines de détenus actuellement en grève de la faim dans les prisons israéliennes.

Les territoires palestiniens occupés ainsi qu’Israël ont été le théâtre d’une vague de violences qui a causé la mort depuis le 1er octobre 2015 de 264 Palestiniens, 41 Israéliens, deux Américains, deux Jordaniens, un Erythréen, un Soudanais et une Britannique, selon un décompte de l’AFP.

La plupart des Palestiniens tués sont des auteurs ou auteurs présumés d’attaques anti-israéliennes, souvent commises à l’arme blanche par de jeunes gens isolés. D’autres ont trouvé la mort lors d’affrontements avec les forces israéliennes, d’autres encore dans des frappes israéliennes contre la bande de Gaza.

Les violences se sont notablement espacées depuis plusieurs mois.

 

AFP

Sabrina Lallemand
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply