Hadj Rahim, père de la Caméra cachée en Algérie, n’est plus

Hadj Rahim, père de la Caméra cachée en Algérie, n’est plus

En l’espace de 24 heures, l’Algérie perd deux grands noms de cinéma. Après le décès du comédien et homme de théâtre, Arezki Rabah, dit Abou Djamel, dans la nuit du jeudi à vendredi, voici que l’on apprend la disparition d’un autre monument du milieu artistique, à savoir le célèbre réalisateur Hadj Rahim, père de la « Caméra Cachée » en Algérie des années 1970, mais pas seulement…

Hadj rahim a également été le réalisateur de plusieurs films dont ceux de L’inspecteur Tahar.

 

admin
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply