Euro  2016 : 323 personnes interpellées depuis le début de la compétition

Euro  2016 : 323 personnes interpellées depuis le début de la compétition

De violentes rixes entre supporters et hooligans de diverses nationalités émaillent l’Euro de football en France,  depuis son coup d’envoi il y a presque une semaine de cela.

La police française a déjà procédé à 323 interpellations afin de maintenir l’ordre. Parmi elles, 196 ont été placées en garde à vue, huit ont été condamnées à des peines de prison ferme et trois avec sursis. En outre, 24 personnes ont fait l’objet d’un arrêté préfectoral de reconduite à la frontière. Dans sa démarche sécuritaire, la France peut compter sur la collaboration d’un contingent de policiers étrangers présents sur son sol durant la compétition pour contrer la menace des hooligans venus de toute l’Europe.

Parmi les 24 personnes, jugées dangereuses, qui ont fait l’objet d’un arrêté de reconduite à la frontière, figurent 20 des 43 supporters russes arrêtés mardi dans le sud-est de la France pour leur participation présumée aux violences en marge du match Russie-Angleterre samedi à Marseille. Dans ce groupe, trois autres supporters doivent être jugés jeudi en comparution immédiate à Marseille, notamment pour «violences avec armes par destination».

Les quatre autres supporters en voie d’expulsion sont trois Russes et un Ukrainien interpellés mardi à Lille: deux pour des échauffourées et deux autres pour détention d’arme. Ces quatre dernières personnes ne seront toutefois expulsées que si le procureur de la République de Lille ne demande pas leur comparution. Elles étaient toujours en garde à vue mercredi soir à Lille.

Trois Russes et un Français doivent pour leur part être jugés ce jeudi en comparution immédiate à Marseille pour leur participation présumée aux violences dans la ville qui ont fait 35 blessés. La cité phocéenne a été le théâtre de violences entre supporters samedi en marge du match Angleterre-Russie. Des supporters des deux équipes se sont affrontés avant le match dans le centre-ville, puis au stade Vélodrome, notamment, après la rencontre.

Afin de prévenir de nouvelles violences, la sécurité a été renforcée dans le nord du pays, en raison de l’enchaînement des matches Russie-Slovaquie mercredi à Lille et Angleterre-pays de Galles jeudi à Lens, à une trentaine de kilomètres de Lille.

admin
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply