Esplanade des Mosquées: les fidèles refusent de passer par les détecteurs de métaux

Esplanade des Mosquées: les fidèles refusent de passer par les détecteurs de métaux
Israeli Border police stand guard by newly-installed security metal detectors at the entrance to Al-Aqsa compound in Jerusalem's Old City, on July 16, 2017.Israel reopened the ultra-sensitive holy site, after it was closed following an attack by Arab Israeli men in which two Israeli policemen were killed. / AFP PHOTO / AHMAD GHARABLI (Photo credit should read AHMAD GHARABLI/AFP/Getty Images) | AHMAD GHARABLI via Getty Images Israel reopened the ultra-sensitive holy site, after it was closed following an attack by Arab Israeli men in which two Israeli policemen were killed. / AFP PHOTO / AHMAD GHARABLI (Photo credit should read AHMAD GHARABLI/AFP/Getty Images)

L’installation par l’autorité coloniale des détecteurs de métaux aux entrées de l’esplanade des Mosquées à Jérusalem continue à révolter les habitants de la vieille ville. Les autorités religieuses musulmanes refusent catégoriquement d’entrer sur ce lieu saint à travers ces portiques.

Sans consulter le Waqf, l’organisme palestinien chargé des biens musulmans, l’occupant israélien décide d’installer ces détecteurs après l’opération martyre de vendredi dernier à l’une des entrée de l’esplanade.

Après deux jours de fermeture de l’esplanade, Israël l’a rouvert dimanche après avoir installé des détecteurs de métaux à deux des portes de l’esplanade.

Lundi, la police a annoncé dans un communiqué que trois autres portes équipées de détecteurs avaient été à leur tour rouvertes. « Nous travaillons pour installer des détecteurs aux abords des portes restantes comme l’ont décidé les responsables politiques (israéliens) au plus haut niveau », a-t-elle ajouté.

Les responsables du Waqf ont eux continué lundi à refuser d’entrer sur l’esplanade en passant par ces détecteurs, a constaté une journaliste de l’AFP sur place.

« Nous n’accepterons pas qu’Israël crée un précédent », a dit Nasser Najib, l’un des gardiens employé par le Waqf depuis 31 ans. A l’une des portes ouvertes, seul un homme poussant le fauteuil roulant de sa mère passe par le détecteur pour entrer sur l’esplanade.

La veille, les prières musulmanes avaient été organisées à l’extérieur de l’esplanade en signe de protestation à l’installation de détecteurs de métaux.

La décision de fermer vendredi et samedi l’esplanade a ravivé les craintes des Palestiniens de voir Israël prendre le contrôle exclusif du site, qui est également révéré par les juifs comme le Mont du Temple.

 

Source : huffpostmaghreb.com

Salima Tamani
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply