En algérie, des femmes sont répudiées par leurs maris parce qu’elles ont le cancer

En algérie, des femmes sont répudiées par leurs maris parce qu’elles ont le cancer

Nous vivons, hélas, dans une société où le divorce se fait de plus en plus fréquent. Les gens divorcent pour un oui ou un non … Mais ce que nous n’imaginions pas c’est qu’en Algérie un mari peut demander le divorce parce que sa femme est atteinte du cancer du sein, parce qu’elle a perdu ses cheveux ou encore parce qu’elle a subi une ablation. Ne cherchez pas des justifications et des explications, ce n’est là que de la lâcheté et de l’égoïsme. Pourquoi partager la douleur et la souffrance avec sa « bien-aimée » quand on peut en épouser d’autres en parfaite santé ?

En Algérie, elles sont environ 4.000 épouses répudiées chaque année par leurs maris à cause du cancer du sein. Selon la présidente de l’association El Amel, Hamida Kateb, qui milite pour le soutien aux cancéreux, un bon nombre de ces femmes souffrantes de cancer se retrouvent, chaque année, dans la précarité sans la moindre couverture sociale après le divorce.

La présidente de l’association fait de ce fléau, un combat personnel.  Outrée par de tels faits, elle appelle la justice et autres autorités concernées à interdire les demandes de divorce durant la période de soin (chimiothérapie, radiothérapie et la période post-ablation) et à préserver les droits de la femme après le divorce.

Hamida Kateb témoigne avoir reçu des centaines de cas se plaignant de ce problème : des femmes souffrant d’un cancer de sein ont été répudiées, certaines même, immédiatement après le diagnostic de la maladie, ce qui accentue leur peur et empire leur état de dévastation psychologique. Dans cette période précise, les malades ont besoin de soutien et d’assistance, le divorce prononcé à ce moment de leur vie, intervient comme un second choc psychologique qui aggrave l’état des femmes. En effet elles perdront le courage et l’envie de se battre. Elles auront le moral à zéro et renonceront à la vie surtout quand elles subissent une ablation du sein et des radiothérapies.

Selon la présidente de cette association, le problème est que de nombreux hommes, refusent d’accepter les changements physiques qui surviennent chez leurs femmes. Mais est-ce réellement la seule raison ? Nous pourrions ajouter à cela, le fait que les hommes n’aiment pas souffrir et partager la douleur de leurs femmes sans oublier le devoir de prendre soin d’une malade.  C’est tout cela qui pousse les hommes au divorce. Ils considèrent ainsi, que leurs épouses ne sont plus en mesure d’accomplir le « devoir conjugal », ce qui, précise-t-elle, est totalement faux. Même malades, elles continuent à prendre soin des autres.

Hamina Kateb, la présidente de l’association El Amel, souligne qu’il y a chaque année entre 11.000 et 12.000 nouveaux cas de cancer de sein. Le taux de divorce augmentera parallèlement si l’Etat n’assure pas une protection légale aux femmes atteintes de cancer de sein contre le divorce durant la période de soin. Cette dernière doit également préserver les droits des femmes malades notamment.

Yasmine Amziane
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply