Ehang 184 : la voiture drone pourrait entrer en phase de tests aux Etats-Unis

Ehang 184 : la voiture drone pourrait entrer en phase de tests aux Etats-Unis
Modélisation numérique du drone transporteur d'un passager, Ehang 184, du constructeur chinois éponyme. ©Ehang

Un accord a été signé avec le constructeur chinois Ehang pour effectuer les premiers tests en vol d’un drone capable d’emporter un passager.

DÉCOLLAGE. L’engin avait fait couler beaucoup d’encre durant l’édition 2016 du CES (salon des nouvelles technologies) de Las Vegas. Et pour cause : « l’Ehang 184 », présenté par le constructeur chinois éponyme, a de quoi surprendre.

Imaginez un drone quadricoptère au format XXL, suffisamment grand pour qu’un passager puisse y embarquer. En théorie, l’engin ne nécessite aucune connaissance de pilotage.

Il suffit d’indiquer la destination souhaitée par l’intermédiaire d’une tablette tactile et l’Ehang 184 se charge ensuite de tout. Sauf qu’au moment où ce prototype a été présenté, de nombreuses questions restaient en suspens quant à son état de développement.

Il semblerait que le projet soit bien avancé puisqu’il pourrait entrer en phase de tests aux États-Unis, dans le Nevada. En effet, le 26 mai 2016, un accord a été signé en ce sens, entre le constructeur chinois et le NIAS (l’Institut des Systèmes automatisés du Nevada).

D’après cet accord, les tests pourraient avoir lieu avant la fin de l’année 2016.

 

Par Erwan Lecomte
Science & avenir

Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply