Echauffourées, blessés et arrestations : une nuit « agitée » à Belouizdad

Echauffourées, blessés et arrestations : une nuit « agitée » à Belouizdad

La nuit du vendredi 15 juillet 2016 n’a pas été comme les autres, dans le quartier de Belouizdad, dans la capitale Alger.

Des échauffourées ont éclaté entre des supporters du club de football local, le Chabab de Belouizdad (CRB), et les services de sécurité, avec plusieurs arrestations parmi les supporters, et des blessés des deux côtés.

En cette date, les supporters du Chabab ont préparé « une fête » pour célébrer le 54e anniversaire de la création de leur club. A cette occasion, un crackage (avec des fumigènes et des feux d’artifices) était prévu dans la soirée, précédé par un sit-in, afin de demander aux autorités publiques d’assister leur club, qui souffre d’une crise financière aigüe depuis un moment déjà.

Cependant, les choses ont mal tourné, puisque ce rendez-vous a pris une autre tournure. Les services de sécurité avaient eu écho de cette manifestation ainsi que « des objectifs inavoués » qui se préparaient dans les coulisses. Pour cela, un dispositif sécuritaire des plus renforcés a été mis en place tout au long de cette journée, avec notamment des agents en civile.

Le moment venu, les services de sécurité déployés sur place ont procédé par plusieurs arrestations parmi les supporters, ce qui a provoqué des affrontements, faisant plusieurs blessés de part et d’autre, dont certains sont dans un état critique , ainsi que des interpellations parmi les supporters.

Les interpellés ont été conduits, par la suite, vers les postes de police les plus proches afin de les interroger et récupérer ceux qui étaient derrière le lancement de cette action. Certains ont été libérés tout juste après, alors que d’autres sont toujours au niveau de ces postes.

Au moment où les choses prenaient une tournure inquiétante sur les lieux, un groupe de « sages » composé de vieux du quartier de Belouizdad, s’est présenté pour demander aux services de sécurité de se mettre de côté, afin de trouver une solution à l’amiable avec les protestataires. Et c’est, heureusement, chose faite, puisque quelques minutes plus tard, le calme a été enregistré sur les lieux.

Cependant, cela était loin d’être réglé, puisque des agents de la Police se sont présentés au niveau de l’hôpital Mustapha-Pacha, où certains supporters blessés se trouvaient, et les ont interpellés. Cela a provoqué, un état de panique au niveau de l’hôpital, apprend-on de témoins oculaires.

Les services de sécurité ont ouvert une enquête afin d’avoir tous les détails nécessaires et surtout interpeller les vrais initiateurs de ce mouvement, qui a enregistré, faut-il le signaler, plusieurs dégâts matériel, mais, fort heureusement, aucune perte humaine, contrairement à ce qui a été rapporté par certaines sources.

Ce samedi matin, le calme est revenu sur les lieux, avons-nous constaté, mais les services de sécurité demeurent toujours sur les lieux, afin de veiller à ce que le scénario de la veille ne se reproduise pas.

VIDEO

1 comment
admin
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply

1 Comment

  • mouloud
    17 juillet 2016, 16 h 22 min

    A/manifestations du 15.07.2016 les supporteurs demande ou présidents de CAS mokhtar kalem de ouvrier le capital
    a refuse avec la complicité de reda malek et membre de bureau , belaid, bolakhel .

    B/ mokhtar kalem le P/CSA ou oui la subventions judo,taekwondo kick natations depuis 2013/2016.
    jusqua ce jour 14 entraîneurs il sans pas payé et + 500 athlète ou stade ait saada belouizdad.

    le bilant 2014/2015 nom approuve .
    C/ la liste des membre de la semble a change +105 Personne
    D/ il ya saufs 30 pourquoi ?
    ci il reste maleke, kalem il reste toujour les problème.

    REPLY