Des centaines de cas aux urgences des hôpitaux d’Alger durant les deux jours de l’Aïd

Des centaines de cas aux urgences des hôpitaux d’Alger durant les deux jours de l’Aïd
APS PHOTOS © 2017

ALGER- Les urgences médico-chirurgicales des différents centres hospitaliers d’Alger ont enregistré des centaines de cas liés aux complications de maladies chroniques (diabète, hypertension artérielle, asthme…) ainsi que des cas de traumatisme et d’intoxication alimentaire,  ont affirmé lundi à l’APS les responsables de ces structures.

Lors d’une tournée à travers les CHU Lamine Debaghine (Bab El Oued), Mustapha Pacha, Nafissa Hamoud (ex Parnet) et au centre hospitalier Isaad Hassani (Beni Messous), les responsables des services des urgences ont fait état d’une forte affluence durant les deux jours de l’Aïd de cas d’intoxication alimentaire, de crise d’asthme, de problèmes d’hypertension artérielle et d’hyperglycémie ainsi que de victimes des accidents de la route.

Le nombre de cas d’intoxication alimentaire, d’hypertension artérielle et d’hyperglycémie et de victimes des accidents de la route était en hausse durant les deux jours de l’Aïd el-Fitr, a indiqué à l’APS le Dr. Benali Youcef, médecin de garde aux urgences médicales du CHU Lamine Debaghine.

Le non respect des normes d’hygiene notamment chez les vendeurs de grillades est la principale cause des intoxications alimentaires notamment avec les fortes chaleurs, a expliqué le Dr. Benali signalant des cas d’indigestion en raison des plats traditionnels et gâteaux riches en gras et sucre.

Il a précisé que tous les moyens matériels et humains ont été mobilisés pour assurer une bonne prise en charge des malades en ces deux jours de fête à travers l’ensemble des structures.

Un stock important de médicaments a également été prévu au niveau de la pharmacie centrale en prévision de l’Aïd, a indiqué le même responsable, affirmant que tous les cas admis au  niveau des urgences ont été pris en charge.

Depuis la matinée du premier jour à la mi journée de ce deuxième jour de l’Aïd, le Service a accueilli plus de 250 malades, a indiqué le même responsable précisant que pour une centaine de cas, il s’agissait de problèmes de diabète, d’hypertension et d’indigestion, outre 10 cas de neurochirurgie, de 17 cas de traumatismes et de fractures outre des cas de consommation de drogue.

De son côté, le médecin de garde Lardjane Ahmed du service des urgences traumatologiques a fait état de la prise en charge durant les dernières 72h de plus de 70 personnes suite à des malaises de malades âgés hypertendus ou diabétiques outre des cas de bagarre.

Le médecin Osmane Radia a expliqué, pour sa part, que l’affluence augmente en pareille occasion en raison du non respect des conseils du médecin traitant par les malades chroniques, soulignant par ailleurs des cas d’insolation chez des enfants et des personnes âgées ainsi que des cas d’intoxication alimentaire.

De son côté, le directeur de la permanence médicale au CHU Mustapha Pacha, Mimouna Abderrahmane, a indiqué que plus de 300 malades chroniques (diabétiques et hypertendus) ainsi qu’une centaine de cas d’intoxication et de traumatisme ont été pris en charge durant ces deux jours au niveau des Services des urgences médicales et de chirurgie et réanimation, précisant que deux accidentés de la route se trouvent en réanimation.

« Le premier jour de Aïd, nous avons enregistré une importante affluence de diabétiques, d’hypertendus et d’asthmatiques en raison des fortes chaleurs outre les problèmes d’indigestion », a souligné le même responsable, signalant un grand nombre de victimes d’accidents de la route en fin de journée outre des cas d’intoxication et de consommation de psychotropes.

Il a affirmé, à ce propos, que les staff médicaux et les équipes de permanences travaillent en coordination à la prise en charge des citoyens et à leur orientations vers les services spécialisés.

La forte affluence enregistrée, tant des différentes communes d’Alger que des wilayas limitrophes, dépasse la capacité des deux services d’urgence, a affirmé le directeur de la permanence médicale au CHU Mustapha Pacha, précisant que tous les cas ont néanmoins été pris en charge grâce notamment aux nombreux médecins qui se sont portés volontaires et auxquels il a tenu à rendre hommage.

Abondant dans le même sens, le médecin de garde Salim. K du service de chirurgie réanimation a indiqué que l’ensemble du staff médical est opérationnel pour la prise en charge de tous les cas y compris graves, faisant état d’un grand nombre fractures et de traumatismes suite à des chute notamment de personnes âgée.

La même affluence est constatée aux Urgences des hôpitaux Issad Hassani à Beni Messous, Nafissa Hamoud (ex-Parnet) à Hussein Dey, Birtraria à El Biar et Zemirli à El Harrach.

Sur un tout autre registre, les différents hôpitaux d’Alger ont enregistré en ce deuxième jour de l’Aid beaucoup d’actions de  solidarité et de bienfaisance en faveur des malades. Au niveau du CHU Mustapha Pacha, nous avons assisté à une opération de distribution de cadeaux et de jouets aux malades des différents services à l’initiative de l’Association de la sécurité routière en coordination avec la Sûreté de la wilaya d’Alger.

 

APS

Salima Tamani
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply