Dernière heure – Dopage: l’athlétisme russe banni des Jeux de Rio

Dernière heure – Dopage: l’athlétisme russe banni des Jeux de Rio
Les athlètes russes lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Londres en 2012. PHOTO PAUL SANCYA, ARCHIVES AP

La Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) maintient la suspension de l’athlétisme russe.

Suspendue de toutes compétitions internationales depuis le mois de novembre dernier en raison d’un scandale de dopage organisé, l’équipe d’athlétisme russe ne participera donc pas aux prochains Jeux olympiques à Rio de Janeiro, du 5 au 21 août.

Le ministre des sports russe a déclaré qu’il avait été informé de la décision par l’IAAF, qui a jugé que le pays n’en avait pas fait assez pour mériter une réintégration.

Le ministre s’est dit «extrêmement déçu» de la décision de suspendre toute l’équipe d’une participation aux JO. Il a lancé un appel au CIO de «considérer l’impact que l’exclusion de nos athlètes auront sur les rêves et la population russe.»

Mardi prochain, ce sera au tour du Comité international olympique (CIO) de se réunir. Il pourrait décider de constituer une équipe où les athlètes russes, non impliqués dans des cas de dopage, seraient autorisés à concourir aux jeux sous la bannière olympique.

Aux Jeux de Londres en 2012, la Russie avait obtenu 14 médailles dont six en or en athlétisme. C’était le deuxième meilleur bilan de la discipline derrière les États-Unis.

Plus tôt vendredi, avant le vote du conseil de l’IAAF, la Russie avait livré un dernier plaidoyer dans l’espoir de faire lever la suspension et de permettre aux membres de son équipe d’athétisme de participer aux Jeux de Rio, affirmant qu’elle a fait le ménage et répondu à toutes les exigences relatives à sa réintégration.

Le ministre Vitaly Mutko a transmis une lettre ouverte au président de l’IAAF, Sebastian Coe, insistant sur le fait que la Russie avait réformé son système antidopage et que ses athlètes méritaient de reprendre la compétition.

«Nous croyons fermement que les athlètes propres ne doivent pas être sanctionnés pour les actions des autres, a-t-il écrit. La Russie est en train de faire tout son possible pour assurer que nos athlètes participent à des Jeux olympiques propres et équitables. À la lumière de nos efforts, je vous exhorte de reconsidérer l’exclusion de nos athlètes.»

 

La Presse Canadienne
Vienne

Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply