De nombreux projets en 2017 pour booster le tourisme algérien

De nombreux projets en 2017 pour booster le tourisme algérien

Les autorités algériennes affichent clairement leurs ambitions de faire de ce pays l’une des destinations touristiques prisées en Afrique. Ces dernières années, l’Algérie attire de plus en plus d’investisseurs et grands groupes du secteur touristique.

L’Algérie veut devenir une destination touristique, ce n’est point un secret. La volonté affichée par les autorités témoigne de l’importance de ce secteur, qui possède un potentiel énorme. Certes on n’est pas encore dans le registre des grands pics des arrivées internationales, mais on peut déjà se permettre de rêver, et pour preuve l’intérêt porté par les acteurs mondiaux à ce pays.

Depuis plus de 2 ans, Jumia Travel, le plus grand site de référencement d’hôtels en Afrique y a installé un bureau à Alger, et compte cette année accroitre sa présence dans le pays. Pour sa part, le groupe Marriott international, qui possède déjà plusieurs hôtels dans le pays, continue sur sa lancée avec l’ouverture d’un nouvel hôtel de luxe : Sheraton Annaba. On note, également, la construction de nombreux hôtels et autres complexes touristiques, notamment à Alger où la capacité d’accueil devrait passer d’ici fin 2017 de 19 000 à 50 000 lits.

D’après les autorités algériennes, pas moins de 1400 projets touristiques sont en cours dans le pays,  et pas moins de 500 devraient être achevés d’ici la fin de l’année. Les autorités prévoient également la grande « toilette », notamment de la capitale Alger, avec des travaux d’aménagement de la baie d’Alger afin de permettre la fluidité du tourisme maritime autour de la capitale algérienne. Un projet similaire a déjà été entamé par le gouvernement à Ain Benjan.

« Il est claire que l’Algérie possède un potentiel inestimable, et avec  la volonté affichée par les autorités, on devrait s’attendre à un intérêt croissant des touristes internationaux pour ce pays. Toutes les régions de l’Algérie sont merveilleuses et mérites d’être découvertes. Sur le plan des infrastructures ce pays n’a rien à envier aux autres destinations touristiques mondiales », explique Paul Midy , le CEO de la plateforme de voyage Jumia Travel.

Pour faire de l’Algérie un pôle touristique, le gouvernement mise sur les arrivées internationales. Dans ce sens, les démarches administratives pour rentrer dans le pays ont été améliorées et de nombreux partenariats avec plusieurs Etats ont été établis pour accueillir encore plus de touristes venant des quatre coins de la planète. Le ministère du Tourisme a également annoncé, un projet de partenariat pour la création de plusieurs circuits touristiques.

Nul ne doute que le tourisme Algérien est en marche et que 2017 pourrait bien marquer une nouvelle ère pour ce secteur plein de potentiel et qui pourrait vite devenir un levier pour l’économie du pays.

Ismael Cabral Kambell

Responsable Relations Publiques – Jumia Travel I Afrique de l’ouest

2 comments
Mohamed Benhemla
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply

2 Commentaires

  • ALAOUI
    2 juillet 2017, 11 h 11 min

    Bonjour,
    Je suis un Ingénieur Agrée et Expert en HVAC, avec une expérience de plus de 25 ans dans le domaine des études, et de suivi des projets de chauffage, de ventilation, de climatisation, de production de froid, d’eau chaude sanitaire, de plomberie, d’assainissement intérieur, de RIA, de courant fort et de courant faible.

    Je forme un BET pour ces lots et j’aimerais bien savoir s’il y a possibilité de vous faire des missions ponctuelles d’étude, de suivi ou de la supervision ?.

    Cordialement

    BET BIRE
    ALAOUI Mekki Mob: 06 63 52 76 02 Fax: 034 47 12 56 Email: biredz@yahoo.fr

    REPLY
  • Luc junior Berete
    8 octobre 2017, 2 h 56 min

    bonsoir Monsieur, juste pour vous demander si votre à besoin des stages si c’est possible je suis vraiment intéressé.
    je suis diplômé de la licence en chimie de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry en contrôle des qualités des produits alimentaires.

    REPLY