Davantage de communication pour une meilleure application du nouveau code des Douanes

Davantage de communication pour une meilleure application du nouveau code des Douanes
Forces DZ

CONSTANTINE – Les participants à un séminaire régional portant information sur le nouveau code des Douanes organisé mercredi à Constantine ont plaidé pour « davantage de communication pour permettre une meilleure application de cet outil réglementaire ».

La promulgation du nouveau code des Douanes a été « appuyée » par des instructions pour tisser le maximum de ponts et liens de communication avec les différentes parties concernées, opérateurs économiques et transitaires entre autres, a souligné le directeur régional de Constantine des Douanes Algérienne, Taher Khadraoui, précisant que des rencontres périodiques d’information sur le nouveau code des Douanes sont prévues dans toutes les wilayas et avec les différents intervenants.

La Direction générale des Douanes (DGD) a donné des instructions fermes à l’effet de renforcer les liens de communications avec les opérateurs économiques, considérés comme « le maillon fort » dans le  développement  économique national pour rentabiliser au maximum les multiples mesures de facilitations prévues par le nouveau code des Douanes, a ajouté le même responsable, affirmant que toutes les structures douanières étaient disposées à fournir toutes les informations nécessaires à ce sujet.

En plus de la mission « traditionnelle » de collecte fiscale dévolue aux services des douanes, de nouvelles missions « sécuritaires et sanitaires » ont été intégrées au titre de ce nouveau code des Douanes, a ajouté le même responsable, qui a appelé les différentes parties concernés à « tirer profit » de ce code en s’informant « amplement » sur les dispositions prévues.

Les opérateurs présents à ce séminaire organisé à l’initiative de la Chambre de commerce et d’industrie, CCIR- Rhumel, en collaboration avec la direction régionale Constantine des Douanes ont évoqué une série de contraintes persistant encore notamment dans le domaine de dédouanement de la pièce détachée, un produit qui continue à être soumis à des procédures spécifiques ont-ils relevé.

Ce séminaire régional a été marqué par la participation de cadres et responsables douaniers des directions régionales de Tébessa, Sétif et Batna entre autres, a-t-on noté.

 

APS

S.K
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply