D’autres suppressions de postes dans le secteur des médias chez Transcontinental

D’autres suppressions de postes dans le secteur des médias chez Transcontinental

Le couperet tombe de nouveau dans le secteur des médias de Transcontinental, qui licencie au total 65 personnes au Québec, dans les Maritimes et en Saskatchewan, où le groupe a vendu tous ses journaux et fermé une imprimerie.

Des compressions s’ajoutent aux 52 postes de représentant publicitaire supprimés le mois dernier au Québec.

Pour la directrice des communications externes, Katherine Chartrand, « ce sont toujours des décisions difficiles à prendre évidemment », laissant entendre qu’il s’agit de décisions nécessaires pour maintenir la viabilité des activités de Transcontinental à long terme.

Chartrand n’a pas voulu dire s’il y aurait d’autres suppressions d’emplois dans le secteur des médias à court ou moyen terme.

À l’instar de la majorité des groupes de presse, l’entreprise établie à Montréal a justifié ces licenciements par un marché publicitaire qui s’effrite année après année, puisqu’il faut rappeler qu’au premier trimestre terminé le 31 janvier dernier, TC Transcontinental a vu le chiffre d’affaires de son secteur des médias fléchir de 9,4% pour s’établir à 127 millions. L’imprimeur et éditeur divulguera ses résultats du deuxième trimestre le 10 juin.

Au total, l’entreprise élimine 12 postes de rédaction — dont un seul est syndiqué — à travers ses différentes publications au Québec et 23 autres dans l’Atlantique, où le secteur de la production est également touché.

Les 14 autres emplois supprimés se trouvent du côté de la rédaction en Nouvelle-Écosse, à l’Île-du-Prince-Édouard ainsi qu’à Terre-Neuve-et-Labrador.

En Saskatchewan, TC Transcontinental a vendu 13 journaux et propriétés Web associées — qui comptent environ 100 employés — à Star News Publishing, qui imprime plus de 60 journaux communautaires en Alberta ainsi que dans l’ouest du Canada.

Étant donné que TC Transcontinental vend également à Star News Publishing un certain volume d’impression ainsi que de l’équipement, la société a décidé de fermer une imprimerie située à Saskatoon, où travaillent à temps plein 30 personnes.

Mohamed Benhemla
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply