Dans quel pays est-​​il plus facile d’être une fille?

Dans quel pays est-​​il plus facile d’être une fille?
L'ONG Save The Children a publié une étude sur la santé, l’éducation et les opportunités des filles dans 144 pays. C’est la première fois que l’ONG publie un tel classement. (photo: AFP) par e-mail Sur ce sujet Story Les mariages d'enfants, un fléau qui inquiète Performances scolaires, grossesses

L’ONG britannique Save The Children a publié une étude sur la santé, l’éducation et les opportunités des filles dans 144 pays. L’Algérie se classe à la 31e place

Performances scolaires, grossesses d’adolescentes, mariage précoce, mortalité maternelle et proportion de femmes présentes au Parlement. L’étude «Every last girl» menée par l’organisation non-gouvernementale britannique Save the Children, et reprise lundi par Courrier International, s’appuie sur ces cinq indicateurs pour mesurer où il est le plus facile d’être une fille selon les différents pays.

L’Algérie se classe à la 31e place sur les 144 pays passés au crible… devant les États Unis. La Tunisie se classe à la 33e place, le  Luxembourg  est 14e, l’Allemagne 12e, la France 18e et la Belgique 5e.

L’enquête prend en compte cinq indicateurs : mariage précoce, éducation scolaire, grossesse d’adolescentes, mortalité maternelle et proportion de femmes au Parlement.

L’indicateur qui joue le plus en défaveur de l’Algérie dans cette position au classement est la proportion de femmes étant députées (146 sur 462), vient ensuite la mortalité maternelle et l’éducation scolaire, qui sont à des proportions loin d’être négligeables. La Suède, la Finlande et la Norvège sont en tête de ce classement.

Les pays d’Afrique (Niger, Tchad ou encore Somalie) font figure de mauvais élèves, en partie à cause du grand nombre de mariages forcés chez les adolescentes. «Dans le monde, toutes les sept secondes, une jeune fille de moins de 15 ans est mariée. Chaque année, 2,5 millions de filles de moins de 16 ans donnent naissance à un enfant», explique Save the Children. Selon cette étude, la grossesse et l’accouchement est d’ailleurs la deuxième cause la plus fréquente de décès pour les filles entre 15 et 19 ans (après le suicide).

Les dix premiers pays qui arrivent en tête sont:

1- Suède
2- Finlande
3- Norvège
4- Pays-Bas
5- Belgique
6- Danemark
7- Slovénie
8- Portugal
9- Suisse
10- Italie

L’essentiel avec Élite presse.

Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply