Crash d’Air Algérie au Mali : les pilotes étaient mal formés selon les syndicats

Crash d’Air Algérie au Mali : les pilotes étaient mal formés selon les syndicats

Le principal syndicat de pilotes espagnols a dénoncé, ce lundi, une absence de formation aux manœuvres capable d’éviter des accidents similaires à celui survenu en 2014, avec le crash d’un McDonnell Douglas d’Air Algérie au Mali.

Les syndicats en question se sont interrogés, dans un communiqué, sur la formation des pilotes espagnols aux commandes de l’avion au moment du drame, le 24 juillet 2014, qui avait coûté la vie à 116 personnes.

Le pilote et le copilote étaient «très expérimentés», et avaient plus de 16.000 heures de vol sur cet aéronef. Mais nous avons besoin de davantage d’entraînement et de meilleure qualité», indique-t-on encore de même source.

Au mois d’avril dernier, le Bureau d’enquêtes et d’analyse Français pour la sécurité de l’Aviation civile avait indiqué que « le crash de l’appareil a été provoqué par la non-activation par l’équipage du système antigivre, suivie de l’absence de réaction de celui-ci pour sortir d’une situation de décrochage ».

 

Mohamed Benhemla
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply