Conjuguer les efforts pour éviter tout risque de contamination par le kyste hydatique

Conjuguer les efforts pour éviter tout risque de contamination par le kyste hydatique
APS PHOTOS © 2017

CONSTANTINE – Les participants à une rencontre régionale sur les dangers du kyste hydatique ont insisté mardi à  Constantine sur la nécessité de respecter certaines précautions pour éviter tout risque de contamination par cette maladie parasitaire.

Au cours de la rencontre, organisée au siège de la wilaya à l’initiative de la direction des services agricoles (DSA) et du Laboratoire régional de médecine vétérinaire, le directeur des services de la DSA, Yacine Ghediri, a invité les citoyens à accomplir le rituel du sacrifice sous contrôle vétérinaire en se rendant le jour de l’Aïd à l’un des nombreux abattoirs,  ouverts à cet occasion à travers la wilaya.

Le responsable de la DSA a, dans ce contexte, appelé les citoyens à impliquer les vétérinaires que ce soit lors de l’achat ou  l’immolation du mouton, implication devant être un réflexe à adopter, a-t-il souligné.

De son côté, la directrice du Laboratoire régional de médecine vétérinaire, Dr. Amel Haioul a mis l’accent sur la nécessité d’examiner avec précaution les abats (foie, poumons) et autres viscères de la bête sacrifiée à la recherche des kystes ou vésicules (boules d’eau).

Après avoir expliqué que le kyste hydatique ou hydatidose est une maladie parasitaire, contagieuse, caractérisée par le développement chez l’homme, le plus souvent au niveau du foie ou du poumon, de la forme larvaire d’un ver appelé Taenia ou Echinococcus granulosus, elle a recommandé de « ne jamais abandonner dans la nature les abats et les autres viscères infectés, et d’éviter de les donner aux chiens car constituant un réservoir du parasite ».

Durant l’année 2016, pas moins de 293 bêtes ont été saisies à Constantine pour cause de présence de kyste hydatique contre 424 pour l’année 2015, a indiqué, pour sa part, Dr. Djenna Djahida.

Le représentant de la direction de la santé et de la population, Billel Draâ, a révélé que la wilaya de Constantine a enregistré l’année dernière 11 cas de hydatidose humaine.

 

APS

Salima Tamani
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply