Chute de la livre turque : une crise conjoncturelle sans impact sur les échanges avec l’Algérie

Chute de la livre turque : une crise conjoncturelle sans impact sur les échanges avec l’Algérie

La chute de la livre turque, accentuée par un conflit diplomatique entre la Turquie et les États-Unis, semble conjoncturelle et ne devrait avoir aucun impact palpable sur les échanges avec l’Algérie, ont estimé des économistes interrogés par l’APS.

La monnaie turque, qui affichait déjà une courbe descendante depuis le début de l’année, s’est brutalement dépréciée après que Washington eut imposé, début août, des sanctions inédites contre deux ministres turcs avant d’augmenter fortement les taxes à l’importation sur l’acier et l’aluminium turcs. En quelques heures, la livre s’était alors enfoncée de 20% face au dollar, s’échangeant à près de 7 livres contre un dollar, ce qui avait rapidement secoué les Bourses européennes et les marchés des changes et suscité les craintes sur une contagion à d’autres économies émergentes.

Mais la livre turque semble subir une crise « conjoncturelle« , provoquée par un arrêt subit de l’afflux de capitaux en dollars, suite aux menaces américaines qui ont poussé les investisseurs à opter pour des monnaies plus fiables, analyse l’expert financier Ferhat Ait Ali.

« La chute de la livre turque n’est pas durable et un retour à ses niveaux du début de l’année est à attendre, dans la mesure où cette chute fait suite à un arrêt de l’afflux de capitaux en dollars induit par les menaces américaines. Mais les capitaux vont affluer de nouveau pour conforter les capitaux déjà existants et qui sont à majorité européenne, ce qui rétablira les équilibres rompus sans préavis des investisseurs. »

Cela veut dire que la baisse de la monnaie turque a été provoquée par un facteur psychologique qui a poussé les investisseurs à réduire la demande sur la livre. Mais comme la valeur de la monnaie change selon la loi de l’offre et la demande, la reprise logique de la demande par les investisseurs européens, présents en force en Turquie, devrait systématiquement rétablir l’équilibre de la livre.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply