Ça brûle entre l’Iran et l’Arabie saoudite : « Nous ne laisserons aucune région intacte à l’exception de La Mecque et Médine »

Ça brûle entre l’Iran et l’Arabie saoudite : « Nous ne laisserons aucune région intacte à l’exception de La Mecque et Médine »
©Montage LLB

L’Arabie saoudite et l’Iran entretiennent depuis des années des relations on ne peut plus compliquées dues notamment à une rivalité confessionnelle (sunnites contre chiites), politique (monarchie absolue contre république) ou encore commerciale (pétrole). Entre autres.

En janvier 2016, cela avait déjà chauffé après la décapitation par Riyad du Cheikh chiite Nimr Baqir al-Nimr, qui se battait contre le traitement de la minorité chiite du royaume saoudien (Relire l’entretien avec Didier Leroy à ce propos).

Ce dimanche, la tension est une nouvelle fois montée d’un cran puisqu’Hossein Dehghan, le ministre iranien de la Défense, a répondu au vice-prince héritier saoudien Mohamed ben Salman. « Si les Saoudiens font une idiotie, nous ne laisserons aucune région intacte à l’exception de La Mecque et Médine », a-t-il expliqué à l’agence de presse officieuse Tasnim, citée par Reuters.

Mardi, le vice-prince héritier et ministre de la Défense saoudien Mohamed ben Salman avait déclaré que toute lutte d’influence entre le royaume sunnite et la république chiite devait avoir lieu « en Iran, pas en Arabie saoudite ».

Il avait également expliqué qu’il n’y avait pas de places pour un dialogue entre les deux pays en raison de l’ambition chiite « de contrôler le monde islamique. »

 

J.BES

Source : lalibre.be

Sabrina Lallemand
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply