Bac partiel : Un examen sous haute surveillance

Bac partiel : Un examen sous haute surveillance

555.177 candidats se présenteront à partir de dimanche aux épreuves partielles du baccalauréat au titre de la session de juin 2016, dont l’organisation a été décidée suite à la fuite des sujets de certaines matières lors de l’examen qui s’est déroulé du 29 mai au 2 juin.

Les 555.177 candidats concernés par cette nouvelle session seront répartis sur 2.072 centres d’examen, soit 81% des centres retenus pour la session initiale qui a concerné 818.518 candidats. 18 centres de regroupement et codage et 70 centres de correction sont également réquisitionnés.

Les épreuves partielles concernent sept (07) matières pour les « Sciences expérimentales », quatre (04) pour les filières « Mathématiques », « Maths-technique » et « Gestion-économie », et une (01) seule matière pour la filière « Langues étrangères ».

Pour les « Sciences expérimentales », les matières à refaire sont les mathématiques, les sciences de la nature et de vie, la physique, le français, l’anglais, l’histoire-géographie et la philosophie.

Les candidats des filières « Mathématiques », « Maths-technique » et « Gestion-économie » vont repasser les épreuves de français, d’anglais, d’histoire-géographie et de philosophie.

Pour la filière « Langues étrangères », l’histoire-géographie est la seul matière à refaire. Les résultats seront annoncés le 15 juillet prochain.

Le ministère de l’Education nationale a précisé que « toutes les mesures pour assurer le bon déroulement de l’examen ont été prises grâce à la conjugaison des efforts du ministère et des autres secteurs concernés que sont la Sûreté nationale, la Gendarmerie nationale, la Protection civile et la Santé ».

Parmi les mesures « rigoureuses » prises figure l’interdiction pour les candidats d’introduire dans les salles d’examen tout appareil électronique connecté à Internet (téléphones portables, tablettes, ordinateurs portables).

Concernant les activistes qui menacent sur les réseaux sociaux de faire fuiter les sujets de cette nouvelle session, le ministre a appelé les candidats à « se concentrer sur leurs révisions et à ne pas se laisser perturber par les réseaux sociaux qui diffusent de faux sujets ».

Selon le calendrier officiel de la session partielle du baccalauréat, la première journée sera consacrée la matinée à l’épreuve d’histoire-géographie pour les filières « Sciences expérimentales », « Mathématiques », « Maths-technique », « Langues étrangères » et l’après-midi à celle d’anglais pour les filières « Sciences expérimentales », « Mathématiques », « Maths-technique » et « Gestion-économie ».

La deuxième journée est consacrée aux épreuves de mathématiques (Sciences expérimentales) et d’histoire-géographie (Gestion-économie).

La troisième journée est consacrée la matinée à l’épreuve de philosophie (Sciences expérimentales, Mathématiques, Maths-technique, Gestion-économie) et l’après-midi à l’épreuve de français (Sciences expérimentales, Mathématiques, Maths-technique, Gestion-économie).

La quatrième journée est consacrée à l’épreuve de sciences naturelles (sciences expérimentales) et la cinquième et dernière journée à l’épreuve  de physique (sciences expérimentales).

Les candidats retardataires à des matières concernées par cette session sont autorisés à repasser l’examen alors que ceux dont les tentatives de fraude sont avérées sur la base des rapports rédigés ne sont pas admis à concourir une nouvelle fois. APS

 

admin
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply