Apple et son projet secret autour du diabète

Apple et son projet secret autour du diabète
La technologie sur laquelle travaille Apple permettrait au diabétique de s'assurer de façon continue de son taux de glycémie et d'éviter, comme c'est actuellement la règle, de se piquer régulièrement le bout des doigts. (Photo d'illustration)

La marque américaine à la pomme travaille, selon la chaîne «CNBC» sur une nouvelle technologie via des capteurs, pour améliorer le suivi de la maladie.

Le géant informatique Apple développe depuis plusieurs années, et dans le plus grand secret, une technique destinée à considérablement faciliter le suivi du diabète via des capteurs, a rapporté mercredi la chaîne américaine CNBC. Selon elle, qui dit se baser sur trois sources sans citer leurs noms, le projet s’inscrit dans une idée lancée par l’emblématique fondateur de la marque à la pomme, Steve Jobs, qui envisageait d’utiliser des objets comme une montre connectée pour mesurer différents signes physiologiques, dont la glycémie.

Une telle technique permettrait au diabétique de s’assurer de façon continue de son taux de glycémie et d’éviter, comme c’est actuellement la règle, de se piquer régulièrement le bout des doigts. CNBC affirme que le projet est devenu une réalité voici plus de cinq ans – Steve Jobs étant lui décédé en 2011 – et qu’il est maintenant suffisamment avancé pour qu’Apple procède à des essais de faisabilité et se penche déjà sur les questions de régulation.

Concurrence

Le projet disposerait d’une équipe dédiée qui comprenait une trentaine de personnes début 2016 et qui est basée à bonne distance – plusieurs kilomètres – du siège du groupe de Cupertino (Californie).

Une telle technique, qui se baserait notamment sur des capteurs optiques et impliquerait probablement les montres «Apple Watch» lancées en 2015, placerait directement Apple sur un terrain déjà exploré depuis plusieurs années par Google puis sa maison mère, Alphabet.

 

(L’essentiel/AFP)

Source : lessentiel.lu

Sabrina Lallemand
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply